Approche

La clef de voute qui unit les membres du CINBIOSE : une approche écosystémique de la santé

Depuis plus de 20 ans, le CINBIOSE contribue à l’émergence d’une nouvelle manière de faire de la science qui permet d’apporter une réponse aux préoccupations des gens en matière de santé environnementale et de santé au travail. Cette manière de faire s’appuie sur une traduction des préoccupations et des savoirs informels des gens en problématiques scientifiques.

En cohérence, le CINBIOSE opte pour une approche écosystémique de la santé. Cette approche, reconnue comme l’un des jalons de la santé publique, vise à protéger la santé des humains ainsi que celle des écosystèmes qui y sont étroitement liés. Elle repose sur une vision globale de la santé et s’inscrit dans une mouvance mondiale en émergence qui considère la santé autrement que comme un état de non-maladie et comme existant dans un environnement complexe qu’il faut toujours prendre en compte. Cette approche favorise le travail interdisciplinaire, la participation des personnes concernées par les problématiques et la prise en compte des inégalités sociales et de genre.

Une approche écosystémique de la santé construite autour d’éléments clefs et innovateurs

Une définition de la santé des individus et des groupes qui prend en compte les déterminants biologiques, psychologiques, juridiques, sociaux et communicationnels et qui considère les aspects de santé collective.

Une définition de l’environnement qui considère les aspects bio-géo-physiques, anthropogéniques, sociaux, communicationnels et organisationnels.

Une approche de recherche participative adaptée aux contextes et veillant à ce que l’ensemble des groupes interpelés ait voix au chapitre et qui permet de pratiquer une science d’interaction.

La pratique d’une interdisciplinarité forte qui, en s’appuyant sur une problématisation interdisciplinaire, permet de regrouper nos connaissances pour mieux répondre aux questions de la société.

Une recherche qui vise des interventions et des changements concrets au sein des milieux concernés et au niveau des politiques publiques.

Une recherche qui prend en compte des enjeux d’équité dont le genre/sexe, l’ethnicité et les classes sociales.

L’internationalisation des recherches et des interventions.

Le développement de méthodologies innovatrices, scientifiquement et socialement pertinentes.

Haut