Historique

Né des préoccupations sociales de biologistes, le CINBIOSE a su attirer, depuis plus de 20 ans, des chercheurs et chercheuses de plusieurs disciplines afin de mener des recherches en santé environnementales et en santé au travail, pionnières tant au plan conceptuel que méthodologique.

1985 – Le Centre de recherche voit le jour

En collaboration avec d’autres collègues partageant les mêmes préoccupations, Karen Messing et Donna Mergler, deux chercheuses du département des sciences biologiques de l’UQAM préoccupées par l’état de santé et le bien-être de la société, fondent le Centre de recherche - alors le Groupe de recherche-action en biologie du travail, accrédité à l'Institut de recherche en santé et en sécurité du travail du Québec (IRSST).

1987 – Le nom CINBIOSE est adopté

Le groupe se donne le nom Centre de recherche sur les interactions biologiques entre la santé et l’environnement (CINBIOSE), reflétant la symbiose entre la recherche fondamentale, la recherche appliquée et la collaboration étroite entre tous ses membres.

1990 – Le Cinbiose devient un centre institutionnel de l’UQAM

Le CINBIOSE est reconnu comme Centre de recherche institutionnel de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il mène alors des recherches à l’interface science et société et œuvre, entre autres, dans le cadre des Services aux collectivités de l’UQAM, d’abord avec le Protocole d’entente avec les centrales syndicales, par la suite avec les groupes de femmes (Relais-femmes), puis avec les actrices et acteurs sociaux en santé et en environnement. Ses recherches s’inscrivent dans la volonté d’insertion sociale et de contribution à une démocratisation de l’accès au savoir que poursuit l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

1998 – Le CINBIOSE devient un Centre collaborateur OMS-OPS

Parallèlement à ses recherches au Québec, le CINBIOSE amplifie ses activités internationales et accède au statut de Centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) pour la prévention des maladies liées au travail et à l’environnement.

2004 – Le CINBIOSE adopte un nouveau nom

Pour mieux refléter l’évolution de ses recherches, le nom de Centre de recherche interdisciplinaire sur la biologie, la santé, la société et l'environnement est adopté.

2005 – Le Cinbiose, membre fondateur de la première communauté de pratique en approches écosystémiques de la santé

Avec ses collaborateurs et collaboratrices d’Amérique latine et des Caraïbes, le Cinbiose a contribué à la création d’une Communauté de pratique en approches écosystémiques de la santé en Amérique latine et dans les Caraïbes (CoPEH-LAC). Quelques années plus tard, en 2008, le Cinbiose contribuera à la création d’une Communauté de pratique en approches écosystémiques de la santé au Canada (CoPEH-Canada).

logo_copehlac logo_copehcanada

2007 – Création du Comité de la relève du CINBIOSE

En réponse à leur désir d’approfondir leurs réflexions sur la « science autrement », des étudiantes et étudiants des cycles supérieurs du CINBIOSE créent le Comité de la relève. Ouvert à tous les étudiants et étudiantes ainsi qu’à tous les jeunes chercheuses et chercheurs, le Comité de la relève offre un espace privilégié d’interactions et de réflexions notamment sur le rôle de la science et les manières de faire de la science. Le Comité de la relève rayonne au CINBIOSE en organisant plusieurs activités auprès des membres, de la communauté académique et même à l’international.

2008 – Renouvèlement du statut de Centre collaboration OMS-OPS

En juin 2008, l’Organisation mondiale de la santé renouvèle le statut de centre collaborateur  du CINBIOSE pour une troisième fois. Cette prestigieuse désignation témoigne de la qualité des collaborations internationales du CINBIOSE.

2010 – Reconnaissances des approches écosystémiques de la santé comme jalon de la santé publique

En 2010, avec ses partenaires de la Communauté de pratique canadienne en approches écosystémiques de la santé,  le CINBIOSE a obtenu que les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et l'Association canadienne de la santé publique reconnaissent les approches écosystémiques de la santé comme un des  « Événements marquants liés à la recherche en santé publique et des populations ». Donna Mergler, membre régulière (et cofondatrice), Johanne Saint-Charles (directrice) et Jena Webb, membre associée et professionnelle de recherche, sont parmi les récipiendaires de cette reconnaissance.

2012 – Sélection du centre comme co-organisateur du colloque EcoHealh 2014

La candidature du Cinbiose et de CoPEH-Canada a été retenue afin d’organiser EcoHealth 2014, le 5ème colloque biennal de l’International Association for Ecology & Health.

2012 – Renouvèlement du statut de Centre collaboration OMS-OPS

Avec grande fierté, le statut de CINBIOSE  est renouvelé comme centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la santé pour une quatrième fois.

2013  Changement de nom du centre

Collectivement, les membres du CINBIOSE décident de modifier le nom du centre, Centre de recherche interdisciplinaire sur la biologie, la santé, la société et l’environnement, pour qu’il devienne – Centre de recherche interdisciplinaire sur le bien-être, la santé, la société et l’environnement. L’acronyme reste le même, tout en reflétant l’élargissement du caractère interdisciplinaire du centre et l’inclusion de la notion de la santé dans son sens plus large.

2014 – Le colloque EcoHealth 2014 

Le cinquième colloque biennal de l’International Association for Ecology and Health (IAEH), coorganisé par le Centre de recherche interdisciplinaire sur le bien-être, la santé, la société et l'environnement (CINBIOSE) et la Communauté de pratique canadienne en approches écosystémiquesde la santé (CoPEH-Canada) a connu un très grand succès. 

Haut