Communauté de pratique sur les approches écosystémiques de la santé humaine en Amérique latine et dans les Caraïbes – CoPEH-LAC

copeh_lac

Chercheuses principales : Berna van Wendel de Joode (Universidad Nacional, Costa Rica) et Donna Mergler (CINBIOSE, UQAM).

Co-chercheuses et co-chercheurs : Horacio Riojas, David Hernandez (Instituto nacional de salud pública, Mexique), Rosario Quesada (Universidad Nacional, Costa Rica), Oscar Betancourt (FUNSAD, Ecuador), Ruth Arroyo (Ecosad), Frédéric Mertens, Carlos José Sousa Passos (Universidade de Brasilia, Brésil), Jean-Rémy Guimarães (Universiade do Rio de Janeiro, Brésil) Julia Medel (Centro de Estudios de la Mujer, Chile), Manuel Parra (Chile) et Johanne Saint-Charles (CINBIOSE, UQAM).

Centre de recherches pour le développement international (CRDI)
2005-2008, 2009-2013

CoPEH-LAC, formée en 2005, est une communauté de personnes provenant des milieux de recherche, d’organismes non gouvernemental et des agences nationales et internationales, qui a comme objectif de faire avancer des connaissances sur les liens entre les conditions environnementales, sociales et la santé à partir des approches ecosystémiques à la santé humaine, basées sur la transdisciplinarité, l’équité sociale et du genre, la participation des communautés. Sa structure organisationnelle se repose sur des centres d’excellence dans les cinq régions d’Amérique latine et les Caraïbes (Mexique, Amérique latine et les Caraïbes, région Andine, Brésil et Cône Sud) et le CINBIOSE.

La présente phase de CoPEH-LAC vise :

  • la consolidation de son réseau de centres d’excellence prenant progressivement de l’expansion, construisant sur les acquis et renforçant les établissements existants en matière de recherche, d’intervention, de politiques et de pratiques;
  • le développement et la mise en place d’un programme d’ateliers visant à renforcer les recherches en cours et les initiatives d’intervention;
  • la création et la mise en place d'un plan d'action pour assurer sa visibilité, la diffusion de l'information et le réseautage;
  • la mise en place d’une stratégie permettant de nouer des partenariats et d'établir des liens entre la recherche en écosanté et les politiques publiques;
  • la création d’un site Web encourageant les échanges avec d’autres réseaux.